«Bad Romance», «All By Myself»... Ces chansons pop ont puisé leur inspiration dans la musique classique

Photo by PBG/PA Photos/ABACAPRESS.COM

La plupart des musiques populaires que nous écoutons ont puisé leur inspiration générale dans des morceaux de musique classique. De Beethoven à France Gall ou de Céline Dion à Rachmaninov, tous les plus grands sont passés par là. Découvrez les plus grandes chansons pop inspirées des plus belles musiques classiques.

1. All By Myself, Céline Dion - Sergueï Rachmaninov

Le saviez-vous ? Céline Dion n’a pas créé de but en blanc son très célèbre morceau All By Myself. Tout d’abord, c’est une chanson américaine écrite, composée et interprétée par Eric Carmen, sortie en 1975. Ce dernier emprunte lui-même son thème musical au deuxième mouvement du Concerto pour piano n°2 de Sergueï Rachmaninov, une pièce qu’il croyait, à tort, être dans le domaine public.

C’est en 1995 que Céline Dion reprend ce morceau et le classe 1 Hot Adult Contemporary Tracks, au Hot Latin Pop Airplay (sous le titre Sola otra vez), n°4 au Billboard Hot 100 et n.7 du hit Parade canadien et remporte également un disque d'or aux États-Unis. Cette version contient un FA en voix de poitrine, tenu pendant 8 secondes, jugé « exceptionnel ». Un succès incroyable atteint grâce au travail de trois musiciens de renoms.

2. Poupée de cire, poupée de son, France Gall - Beethoven

Cette chanson interprétée par France Gall pour l’Eurovision de 1965 a été écrite par Serge Gainsbourg. Le chanteur ne s’est jamais caché de s’inspirer directement de la musique classique : « J’aime la grande musique. Moi je fais de la petite musique. De la musiquette. Un art mineur. Donc, j’emprunte ». Plusieurs de ces morceaux ou de ses compositions ont donc été réalisés à l’aide des plus grands musiciens de l’époque.
Pour ce morceau chanté par l'éternelle France Gall, L'homme à la tête de chou, s’est inspiré du quatrième mouvement de la sonate pour piano n°1 de Beethoven. Il faut aller à 00:28 de la sonate pour y repérer l'emprunt.

3. Because, The Beatles - Beethoven

Issu de leur dernier album studio, Abbey Road, ce sublime morceau Because est crédité de Paul McCartney comme coauteur. Cependant, l’inspiration viendrait directement de John Lennon et plus précisément de sa compagne Yoko Ono. Cette dernière jouait au piano le mouvement lent de la Sonate Clair de Lune de Beethoven, ce qui a par la suite, grandement inspiré le chanteur, développant ainsi le célèbre titre Because.
Afin de voir ce que cela pourrait donner autrement, Lennon demande à Yoko Ono de renverser les arpèges. Au lieu de partir de partir du grave vers l’aigu comme le fait Beethoven, Yoko Ono les jouent de l’aigu vers le grave sous la forme d’arpèges descendants. Lennon garde la même tonalité et les mêmes accords que Beethoven, il combine arpèges ascendants et descendants, ajoute quelques notes à la basse : Because est né. George Harisson a dit de cette chanson : « Paul écrit généralement les airs les plus doux et John écrit les choses  les plus délirantes et bizarres. Mais on ne peut pas le nier. Because est l’une de ses plus belles compositions.  C’est peut-être ma chanson préférée de l’album ».

4. Bad Romance, Lady Gaga - Sébastien Bach

Pour ce morceau il s’agit uniquement des premières notes de la fameuse introduction de son titre Bad Romance. Il s’agit de la Fugue en si mineur extraite du Livre 1 du Clavier bien tempéré écrit par Jean-Sébastien Bach.
 
Ce titre a participé à l’immense succès de la chanteuse et a été hautement récompensé, d’or, de diamant et de platine dans plus d’une dizaine de pays. Mais aura également finit n°1 un peu partout dans le monde, dans une vingtaine de classements différents et ce pendant plusieurs semaines. Ainsi Gaga est devenue la première artiste à vendre 4 millions d'exemplaires de plus de trois singles différents, en l'occurrence Just Dance et Poker Face et Bad Romance.

5. Lady Lynda, The Beach Boys - Jean-Sébastien Bach 

C'est toute la mélodie de ce morceau qui est assurément inspiré de de la cantate Herz und Mund und Tat und Leben , BWV 147 (plus couramment nommée « Jesu, Joy of Man's Desiring » (ou simplement « Joy » en anglais). Dès l'introduction du morceau les notes du morceau de Bach résonnent, offrant ainsi une réinterprétation de cette musique grâce à la chanson des Beach Boys sortie en 1979 sur l'album LA (Light Album).

Un nombre inquantifiable de reprise et réinterprétation de la musique classique existent. Cependant la plupart des artistes ne volent pas ces créations, puisque les années passant, ces morceaux sont devenus libres de droit. En effet, 70 ans après la mort de l'auteur ou 100 ans après qu'ait été publiée la musique. Les musiques non publiées, en revanche, ne sont pas nécessairement libres de droit. 

Inscrivez-vous gratuitement à la NEWSLETTER hebdomadaire de RFM pour ne rien manquer des événements, des jeux RFM et suivre l’actualité de vos artistes préférés ! => JE M’INSCRIS

Commentaires