Christine and the Queens et Jain : découvrez leurs points communs !

Christine and the Queens et Jain figurent parmi les rares artistes français qui cartonnent à l'étranger. A l'occasion de leur passage respectif aux Etats-Unis dans le cadre de la tournée promotionnelle de leur deuxième album, découvrez sans plus attendre leurs points communs !

Elles impressionnent aux États-Unis.

C'est le fait marquant de la carrière de ces deux jeunes artistes parfaitement bilingues : l'explosion internationale. Leurs tournées ne se limitent pas à notre petit hexagone. Alors que son deuxième album Souldier vient tout juste de sortir, Jain entamera une tournée en Amérique du Nord à partir du 30 octobre prochain. Elle entamera cette série de date à Warsaw (Brooklyn). Pour rappel, la chanteuse toulousaine était nommée à la dernière édition des Grammy Awards dans la catégorie Meilleur clip vidéo pour son titre Makeba (utilisé également dans la série American Dad).
Christine and the Queens est parti à la conquête des Etats-Unis lors de la tournée de son précédent album avec des performances plutôt remarquées dans plusieurs festivals à l’instar du South by Southwest au Texas en 2015. Après avoir enchainé les concerts outre-Atlantique et face à l’engouement du public américain, Christine a même édité une version US de son premier opus Chaleur Humaine. Et fait la Une du prestigieux magazine Time.  lle a été sur le plateau du célèbre présentateur star américain Jimmy Fallon, chanté au festival ultra-branché Coachella, devant Hilary Clinton pour un concert privé, partagé la scène avec Madonna ou Sir Elton John. A noter que la tournée mondiale de Christine and the Queens passera par la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Benelux le Canada… et les Etats Unis.

Une identité visuelle forte.

Pour son deuxième album, Jain a troqué sa robe noire à col claudine (qu’elle utilisait pour illustrer un contraste entre ses chansons et détonner par rapport à sa musique qui est chaleureuse) contre la combinaison bleue signée Agnès B. «Je voulais quelque chose de différent pour ne pas être cantonnée à cette rob à col claudine, mais conserver une forme d’uniforme». Jain recouvre de ses propres dessins ses instruments, le décor de ses concerts, ou encore ses chaussures.
Pour son nouvel album, Christine and the Queens a adopté un look androgyne, chantant le plus souvent vêtue d’un costume de coupe masculine Carr. « J’aime bien l’idée que l’on m’appelle Chris. Le personnage change un petit peu d’énergie et devient un peu plus est plus petite canaille». Elle «revendique le droit de ne pas se définir dans son genre comme dans sa sexualité». A noter aussi ses clips ultra-travaillés où la danse a une place importante comme sur scène.

Des influences éclectiques.
Christine and the Queens a été bercée par la chanson française. Elle ne cache pas son amour pour Christophe (elle a repris Paradis Perdus). Mais elle aime comme Jain le hip-hop, le R'n'B (Beyoncé), et la pop américaine (Michael Jackson, Madonna, etc.)

Jain a passé son enfance à Dubaï, au Congo-Brazzaville et à Abu Dabi. Ses influences sont aussi bien issues du hip-hop (ASAP Rocky, Joey Badass, 2 Pac), de la soul (Otis Redding) que des musiques africaines (Youssou'n'Dour, Salif Keita, Oumou Sangaré et Myriam Makeba, à qui elle dédie un chanson).
A l'occasion de leur passage à New York, à seulement quelques jours d'intervalle, RFM vous offre votre séjour dans la grosse pomme ainsi que vos places pour voir les deux artistes sur scène !  Dès que vous entendez un de leurs titres sur RFM, envoyez New York au 7 39 16 (2 fois 75 centimes plus coût SMS) et gagnez un séjour concert incroyable au coeur de Brooklyn !

Commentaires