5 anecdotes à connaître sur Christine and the Queens!

A l’occasion du week-end spécial Christine and the Queens, RFM vous fait gagner ses disques collectors dédicacés. Mais connaissez-vous bien la chanteuse? Découvrez 5 anecdotes à connaitre sur Chris!

La genèse du projet

Héloïse Létissier erre dans le quartier londonien de Soho. Ne se remettant pas d’une rupture amoureuse difficile, elle trouve refuge dans le bar du Madame Jojo’s où se produisent des travestis. Bar où elle reviendra pendant plusieurs semaines. Elle rencontre alors trois travestis, trois «Queens» et leur raconte ses envies de musique. De ses échanges, elle rapporte en France une énergie qui la pousse à composer. Elle bâtit le personnage de Christine, et comme un acte de reconnaissance pour ses amies londoniennes, elle nomme son projet Christine and the Queens. 

Une rappeuse sommeille en elle 

«Je suis très intéressée par la scène hip-hop. Je suis une rappeuse frustrée. Je sais que je ne saurai jamais bien rapper, du coup j’aimerais bien inviter un rappeur avec moi», avait déclaré Christine and The Queens au micro de Guillaume Aubert sur RFM. Un an plus tard, l’interprète de Saint-Claude révélait le titre Here, enregistré au côté du rappeur Booba. Si l'accueil du morceau n'a pas eu l'effet escompté, récoltant beaucoup de critiques négatives de la part des internautes, son clip recense tout de même plus de 8 millions de visionnages sur la plateforme Youtube.

Consécration internationale

Christine and the Queens a fait la Une du cahier culture du TIME Magazine, l'un des principaux magazines d'information hebdomadaires américain. À cette occasion, la Nantaise a vu sa photo en pleine page coiffée d’une couronne, jalonné du texte Je t’aime (en français dans le texte), suivi de Comment la pop française est enfin devenue cool. Une belle manière de faire rayonner la pop française dans le monde entier et  de crédibiliser son image à l'international.

Un album adapté au marché américain

Face au succès de son premier album Chaleur humaine à l’international, Christine and The Queens a adapté son opus au marché anglo-saxon. Deux morceaux ont complété l’œuvre originelle, les titres No harm is done avec Tunji et Jonathan en duo avec Perfume Genius, hommage à l’excentrique Klaus Nomis. Choix payant puisque le premier disque de a chanteuse s’est écoulé à 1,3 million d’exemplaires à travers le monde, dont 850.000 en France.

Des duos avec Elton John et Madonna

De passage à Bercy pour son Rebel Heart Tour en 2015, et au lendemain de son mini-concert improvisé Place de la République en hommage aux victimes des attentats survenus à Paris, la reine de la pop a invité Christine and The Queens à la rejoindre sur scène. Plus qu’un coup de cœur, la reine de la pop semble vouer une réelle admiration au style de la Française. Et pour cause, Madonna a fait appel au duo J.A.C.K, qui a réalisé plusieurs clips de Christine and The Queens, pour mettre en images l’une de ses chansons. De son côté, Elton John a invité Christine and the Queens à le rejoindre sur scène lors de la 10e édition du Apple Music Festival  pour un duo haut en couleur sur son hit de 1971, Tiny Dancer — un morceau phare des seventies.

Commentaires